4 courtes vidéos présentent le témoignage approfondi d’une classe ayant participé au projetPar Le Monde en 2014-15 !

temoignage-8
temoignage-7
temoignage-6
temoignage-5
temoignage-tweet-haute-epine
temoignage-3
temoignage-4
temoignage-1
temoignage-2
Sans oublier le témoignage détaillé d’un professeur blogueur qui a participé au projetPar Le Monde en 2014-15 !
logo-ma-maitresse-de-cm1-cm2
Pouvez-vous nous citer quelques moments forts du projet ?
temoignage-anecdote-1

Sur l’Ouganda, mes élèves ont été très choqués que les filles se fassent tondre les cheveux. Ils trouvaient ça « bizarre » et pas joli. Petit à petit, ils ont appris à se raisonner mutuellement en disant : « ce n’est pas bizarre, c’est différent et il ne faut pas se moquer de la culture des autres ».

temoignage-anecdote-2

Quelle surprise pour eux (et pour moi !) de s’apercevoir que tant d’élèves parlent une autre langue, en plus de leur langue maternelle.

temoignage-anecdote-3

Voir une photo d’un élève namibien tendre sa main pour désigner un de nos tweets sur un vidéoprojecteur… extra ! Et voir nos bracelets élastiques au bras des enfants du Sri Lanka !

temoignage-anecdote-5

Une maman m’a dit « Pour une fois qu’il me raconte ce qu’il fait à l’école ! Il faut même que je regarde les reportages avec lui ! »

temoignage-anecdote-4

Nous avons bien ri sur l’interprétation par mes élèves des devinettes des proverbes des enfants en Afrique et cela m’a permis de réaliser que certains enfants ne connaissaient pas vraiment leur propre culture.

temoignage-anecdote-7

C’était un pari au départ et je ne regrette pas de l’avoir tenté ! Certains élèves se sont vraiment passionnés personnellement pour le projet. Le fait de ne pas tout voir systématiquement en classe leur permettait d’avoir cette marge pour la maison.

temoignage-anecdote-9

C’est la première fois que certains élèves veulent rester en CM2 pour suivre le projet l’année prochaine ! Ils le feront depuis chez eux, j’en suis persuadée !

temoignage-anecdote-6

Mes élèves sont par exemple restés très surpris de voir comment les enfants cuisinaient et participaient autant « sans raler » en Ouganda. Beaucoup ne font jamais la cuisine ni la vaisselle chez eux !